EUROPE/ITALIE – II Rencontre des Migrations GIP Europe

II Rencontre des Migrations GIP Europe
MAISON MÈRE –VERONE-14 JUIN 2013II RENCONTRE DES MIGRATIONS GIP EUROPE
MAISON MÈRE –VERONE-14 JUIN 2013

Nous nous sommes réunis dans la maison-mère pour la deuxième rencontre sur la migration avec la joie d’être sours 23 districts de l’Europe, Italie/Brescia, Italie/Vérone, Casa Generalizia, ainsi que le père Giorgio Poletti et blond Alberto avec sa famille, représentants respectivement des Comboniens et Comboniennes missionnaires laïcs.
 
Alors que les rapports que nous avons obtenues plus de conscience du grand défi qui nous vient de la réalité de la migration. Nous vivons dans une société multiculturelle et multiethnique qui nous incitent à vivre la mission n’est donc plus dans une relation de bienfaiteur-bénéficié mais créant des relations réciproques. Nous nous sentons appelés à faciliter le processus d’intégration, continues nous attitude d’écoute, pour en savoir plus sur les différentes cultures et pour traiter notre langue.
 
Il est apparut que les migrations, en dépit d’être un phénomène toujours existé, ne sont pas seulement le résultat d’un choix personnel mais principalement causée par des intérêts économiques et politiques. Les migrations sont le produit de l’inégalité des chances.
 
Nous sommes de plus en plus conscients qu’il y a certains médias qui manipulent l’information pour le système de service. Nous devrions donc être prudents dans le choix des sources d’information à se développer en nous une conscience lucide de la réalité.
 
Nous avons vu comment de la première réunion sur la migration (Granada 2010) aujourd’hui il est une plus grande implication et l’ouverture à la réalité pour les migrants de toutes les communautés. Il a également estimé que, par forme d’aide, nous allons plus vers les moyens d’autonomie et d’intégration, collaboration avec les institutions civiles et religieuses et la plainte.
 
Quelques sours sont engagées dans le trafic, émergents le phénomène de la migration, qui est dans l’accompagnement des victimes, prévention, plainte et dans la sensibilisation de la société.
 
Nous réaffirmons l’engagement de prendre la maison comme un mode de vie qui vous exprimez en donnant des réponses concrètes aux situations d’urgence, lorsque demandé, ouvrir nos maisons (cf. doc. Granada, 2010). Les communautés qui ont accueilli des personnes en situation d’urgence, on nous dit que, bien qu’ils aient un inconfort a été une expérience qui a donné lieu. Nous réitérons que la réception même si gênante est un aspect essentiel de notre identité missionnaire.
 
Nous avons vu comment le réseautage entre nous mais également avec toute la famille combonienne et avec d’autres organismes ecclésiaux et la société civile. En ce sens, il est important, le rôle du Secrétariat de la mission ad gentes GIP Europe et la proposition de tenir une prochaine réunion sur la migration ainsi que la famille combonienne.
 
Un Salut fraternel avec l’espoir de marcher ensemble. La route est l’endroit où les gens se rencontrent, où vous jouez, où vous marchez ensemble, où il y a vie, où il a fait l’histoire « .
 
Les sours 23 participants à la réunion :
 
Colette Petros
Carmen Martin
Carmina Ballesteros
Elizabeth Pompei
Elvira Estrada
Fernanda Cristinelli
Franca Artini
Helen Wahura
Ida Colombo
Liliana Sommacampagna
Lucia Giacomelli
Luciana Zonta
M. Carmen Lopez
Mabel Mariotti
Maria Rosa Valence
Maria Rota
Alex Chan
Marina Johnson
nomani Hailesellassie
Pat Holloway
Rita exposés
Rosangela Pomp
Valeria Gandini

Share Button