JEUNES : ESPOIRE DU DEMAIN

Les enfants pour moi ont été toujours une motivation de joie. J’aime jouer,   parler et reste avec eux. Ma mère disait que je parlais leur langage, comme si c’était les balbutiements des enfants quand ils commencent à parler, car selon elle, je leur comprenais très bien.

 

Aujourd’hui je me trouve dans une communauté à la ville d’Isiro, Province Orientale rn R.D.C.  Je suis la responsable des jeunes et des enfants dans ma communauté. La population d’Isiro est très jeune, donc la jeunesse est nombreuse.  Malheureusement, pendant les vacances, les jeunes et les enfants perdent leur temps, car  il n y a pas d’activités, à part celles de l’Église, où ils peuvent assister pour continuer sa formation. C’est ainsi,  que j’ai  pensé  offrir aux jeunes et aux enfants dans le mois juillet et août un espace où ils  pourraient s’épanouir en apprenant des activités sources des revenus  et au même temps renforçant les valeurs telles que  la collaboration, la fraternité, le respect, etc.

Un petit projet a était propose au groupe de CPJ de notre Paroisse (commission pastoral de jeunes), et il a été accepté avec joie et  disponibilité  pour collaborer ensemble et le porter dès l’avant. Au debout nous avons eu des difficultés par la  même compréhension du projet de la part de jeunes,  car celui-ci  était une nouveauté. Petit à petit les groupes se sont constitués. Les activités que nous avons proposées et portées en avant de 7:30 hrs à 11 :30 hrs, sont celles-ci: Cinéma, Jeux, Concours, Match, Débat, Conférences, Concours de Lecture et de Culture, Cuisine, Ateliers de peinture et Dessin, Couture et Informatique. Pour être en communion, nous avons choisi un slogan, à savoir : « elenge, elikia ya lobi » (en la langue maternelle)  « Jeunes, espoir de demain ».

 

La joie, le partage, la collaboration, etc. qui se sont reliés entre la jeunesse  et moi  pendant ces deux mois m’ont permis de résumer mon expérience de chaque jour avec les paroles de l’apôtre Saint Paul : « Nous sommes fatiguées, mais contentes », car d’un côté, il y avait toujours de choses à préparer et d’un autre côté, ma joie était grande lorsque chaque jours je voyais arriver les jeunes avec l’intérêt  de continuer se former,  voir autant  d’impatience des enfants pour commencer à jouer et la satisfaction de  voir augmenter les nombre des enfants chaque semaine.

 

Nous avons clôturé nos activités avec une fête préparée pour eux, où nous avons partagé la joie d’avoir vécu ces deux mois ensemble.

 

Ces activités des vacances m’ont permis au même temps de leur connaître davantage à travers le dialogue amical et  de la collaboration. Je termine en  remerciant le Seigneur pour sa présence pendant ces activités et en particulière pour l’appel à la vie missionnaire qui me permet de  faire possible le Royaume de Dieu sur la terre.

 

 

Sr. Amelia Romo Márquez  (Sr. Mellis)

Share Button