Neve Shalom-Wahat al-Salam : « Oasis de paix » dans un désert de violence

En Israël le village de Neve Shalom-Wahat al-Salam (NSWAS) est unique en son genre. Situé entre Jérusalem et Tel-Aviv, non loin de la frontière cisjordanienne, il constitue une enclave pacifiste dans une région marquée par l’éternel conflit israélo-palestinien. 
C’est un village coopératif, dont le nom signifie en hébreu et en arabe « oasis de paix » ; il regroupe depuis 1977 à la fois des familles juives et des familles arabes palestiniennes (musulmanes ou catholiques). 
Fondé en 1970 par le frère dominicain Bruno Hussar, juif d’origine et de nationalité israélienne, il offre depuis l’exemple d’une cohabitation équilibrée et sans accrocs entre deux peuples prétendument irréconciliables. Cet exploit, récompensé en 1993 par le prix Niwano de la paix, doit nous rappeler que les échanges de roquettes entre Israël et Gaza sont tout sauf une fatalité. 
Share Button